Muevete, hé y llore
Muevete, hé, y llore

J’te vois dans la calle, tu promènes
T’aimerais déjà l’acheter ton Cayenne
T’aimerais traîner toujours les poches pleines
Mais tu fais rien sept jours par semaine
Tu prétends que tu fais des affaires
T’es du genre à parler sans rien faire
Pour écouter les gens t’es trop fière
Mais t’es trop borné

T’as laissé filer ta chance, tellement d’fois
Repousser les gens qui t’aiment si loin d’toi
T’as laissé passer tes rêves, dis moi pourquoi,
Pourquoi, pourquoi

J’te fais pas la morale mon frère mais
Tu passes tes journées à t’enfermer
LE monde continue d’tourner, tourner
Et tu veux pas bouger

J’te fais pas la morale mon frère mais
Par la vie, j’te sens pas concerné
Tous les démons en toi conservés
Et tu veux pas bouger

Tu parlais d’avenir, de projets
Si tu veux réussir, te poser
Va falloir arrêter tes excès
Prends le temps de grandir, d’avancer

Tu dors dans la journée, y la nuit
Tu traînes dans les quartiers, tu t’oublies
Tu t’fais baratiner par des amis
Soit disant amis qui t’laissent à l’agonie

T’as laissé filer ta chance, tellement d’fois
Repousser les gens qui t’aiment si loin d’toi
T’as laissé passer tes rêves, dis moi pourquoi,
Pourquoi, pourquoi

J’te fais pas la morale mon frère mais
Tu passes tes journées à t’enfermer
Le monde continue d’tourner, tourner
Et tu veux pas bouger

J’te fais pas la morale mon frère mais
Par la vie, j’te sens pas concerné
Tous les démons en toi conservés
Et tu veux pas bouger

Oye compadre, mueve,
Oye compadre muevete !
Oye compadre, mueve,
Oye compadre muevete
Oye compadre
Oye compadre
Oye compadre

J’te fais pas la morale mon frère mais
Tu passes tes journées à t’enfermer
Le monde continue d’tourner, tourner
Et tu veux pas bouger

J’te fais pas la morale mon frère mais
Par la vie, j’te sens pas concerné
Tous les démons en toi conservés
Et tu veux pas bouger

Muevete,
Oye oye
XXXX, baila, baila
Muevete,